Fédération Compagnonnique ORLÉANS

Maçon : briquetage, appareillage, pavage, coffrage, béton

Que fait le maçon ?

Le maçon construit le gros œuvre des futurs immeubles, des maisons individuelles ou des bâtiments industriels : les fondations, les dalles, les murs, planchers, poutrelles, les cloisons, les terrasses, les escaliers...


Les compétences du maçon sont multiples :

Il doit savoir utiliser et mettre en œuvre un grand nombre de matériaux.

Il emploie des matériaux traditionnels pour construire des maisons : la pierre, la brique, le moellon, les matériaux agglomérés, les plaques de ciment ou de plâtre...

Il emploie des matériaux modernes pour les bâtiments de grande taille : béton coulé dans des coffrages posés autour d'une armature métallique.

Le maçon sait monter un échafaudage, installer des étaiements

Il sait lire un plan d'architecte et un tracé technique


Où travaille-t-il ?

Le maçon peut travailler :

En entreprise industrielle ou artisanale, il peut être ouvrier hautement qualifié, conducteur de travaux, chef de chantier ou cadre en fonction de son niveau de formation.
En bureau d'études, il participe au calcul de résistance du béton armé.
À son compte, après une formation à la création d'entreprise et à la gestion, le maçon alors est artisan ou chef d'entreprise.


Carreleur Mosaïste : recouvrement de surfaces, décoration

Que fait le carreleur ou carreleur-mosaïste ?


Le carreleur-mosaïste a le sens de la décoration et un excellent tour de main.

Il recouvre le sol et les murs intérieurs ou extérieurs.

Pour cela, il utilise des carreaux de différents matériaux : céramique, porcelaine, grès, ardoise, marbre, faïence, pierre naturelle, pâte de verre ou même plastique.

Son travail peut avoir un but de protection comme dans l'atelier d'une usine, une salle de bains, une cuisine, ou un but de pure décoration où il peut être amené à développer sa créativité : mosaïques sur murs ou sols de monuments.


Les compétences du carreleur-mosaïste:

Ce métier exige la technicité du maçon pour réaliser des chapes de ciment ou un mortier de pose. Une bonne connaissance des matériaux et des procédés (enduit, découpe, joints...) est indispensable. Il utilise les mêmes outils que le maçon.

Le carreleur doit posséder le goût du calcul, de la précision.

Il doit savoir lire un plan et interpréter un dessin et même le réaliser.

Il a le sens des couleurs et comprend les intentions d'un décorateur.


Où travaille-t-il ?

Le carreleur peut travailler :

Chez un artisan, il est ouvrier spécialisé.
En entreprise, grâce à une formation complémentaire, il peut devenir chef d'équipe ou conducteur de travaux.
À son compte, après une formation à la création d'entreprise et à la gestion, le carreleur alors est artisan ou chef d'entreprise.



X

Résultats de la recherche

  • Aucun résultat...

Dans les formations

  • Aucun résultat...