Fédération Compagnonnique ORLÉANS

Charpentier Concepteur Bois : charpente, ossature bois, escaliers...

Que fait le charpentier ?


Le charpentier réalise les toitures des maisons, des immeubles ou des églises.


Il fabrique des chalets, des moulins, des ponts, des hangars et des maisons à ossature bois.


Il conçoit, fabrique et pose les escaliers, les planchers, les revêtements de façades, les menuiseries courantes et les colombages des maisons anciennes...


Il exécute également des coffrages pour le béton apparent.


Ses compétences :

Les compétences du charpentier sont nombreuses :

Il travaille en atelier pour concevoir les assemblages et tailler les bois.
On le voit aussi sur les chantiers monter ses structures.
Il a une excellente connaissance des volumes puisqu'il sait les imaginer depuis un simple plan.


Ses connaissances techniques

Le dessin industriel, la conception, la géométrie, les différents types de bois et la manière de les travailler.
En relation avec d'autres métiers, le charpentier doit connaître les caractéristiques des matériaux utilisés par les couvreurs, les maçons...
La résistance des matériaux et l'organisation d'un atelier font aussi partie de ses compétences.


Où travaille-t-il ?

Le charpentier peut travailler en entreprise industrielle ou artisanale. Il est alors ouvrier hautement qualifié ou cadre.
Il peut aussi travailler en bureau d'études, dans l'enseignement comme formateur.
Il peut devenir entrepreneur et gérer des équipes...


Ébéniste Technicien du meuble : mobilier contemporain, restauration...

Que fait l'ébéniste ?

L'ébéniste a une âme d'artiste et d'artisan. Il travaille essentiellement en atelier où il réalise ou restaure des meubles.

Les tâches et les réalisations de l'ébéniste sont variées. Meubles de style de grande qualité, rustiques ou contemporains, tables, armoires, commodes fabriqués à l'unité ou en petite série.

Il travaille surtout les essences précieuses de bois, mais aussi le métal, le verre, les matériaux de synthèse et parfois l'os et l'écaille.

L'ébénisterie requiert patience, goût et minutie.


Ses compétences :


Les compétences de l'ébéniste sont étendues :

Dans l'agencement, son travail rejoint celui du menuisier.

Pour le meuble de style, il doit connaître l'histoire de l'art.

Les techniques du placage et de la marqueterie, les procédés de teinte et de vernis ainsi que les différents types de bois et la manière de les travailler n'ont pas de secret pour l'ébéniste.

Il a le sens du contact car il voit régulièrement des clients, chez qui il se déplace fréquemment, et collabore avec d'autres professionnels, tels les architectes d'intérieur et les designers.


Où travaille-t-il ?

L’ébéniste peut travailler :

En artisanat, installé à son compte ou dans une entreprise où sa spécialité est mise en valeur.
Dans des entreprises artisanales de menuiserie d'agencement où le travail se fait sur mesure.


Couvreur Technicien du toit : couverture, ardoises, zinguerie, étanchéité...

Que fait le couvreur ?

Le couvreur travaille à l'air libre sous le soleil ou la pluie. Il œuvre sur le toit des maisons, églises, tours, châteaux… Il aime donc l'altitude et n'a pas le vertige.

Il pose la couverture et les éléments qui assurent l'évacuation des eaux de pluie.


Ses compétences :

Les compétences du couvreur sont plus riches qu'on ne le croit généralement :

Il monte les échafaudages et les équipements de sécurité.

Il connaît les techniques d'utilisation de tous les matériaux dont il a besoin sur le chantier :

- Le bois pour fabriquer les supports et les sous-toitures

- Le plâtre, le ciment et la chaux pour raccorder et sceller

- L’ardoise, la tuile de béton ou de terre cuite, le chaume, la lauze, le schiste, les bardeaux bitumés ou de bois, les plaques de verre ou de matière plastique, l'aluminium, le plomb, le zinc, le cuivre pour assurer l'étanchéité de la toiture.

Le couvreur maîtrise aussi la soudure indispensable à l'utilisation des métaux.


Les spécialités du couvreur :

Au métier de couvreur, s'ajoutent deux spécialités qu'il pourra exercer parallèlement :

- Le couvreur-ardoisier utilise l'ardoise pour des créations à vocation esthétique, ou pour la restauration de bâtiments anciens.
- Le couvreur-zingueur complète la mise hors d'eau du bâtiment assurée par la première couverture. Il utilise le zinc pour ses possibilités de pliage et de soudure. Le zinc assure une étanchéité définitive sur des points du toit sujets à des contraintes : faîtages, cheminées, châssis, et sur les conduits d'eaux de pluie.


Où travaille-t-il ?

Le couvreur travaille dans des entreprises artisanales où il peut être polyvalent ou spécialisé : tuilier, ardoisier, zingueur, rénovation de toiture…

Il peut devenir entrepreneur et gérer des équipes...


Peintre applicateur de revêtement, Technicien de la finition : peinture, revêtements, décors

Que fait le peintre ?

Le peintre aime l'harmonie des couleurs. Intervenant en fin de chantier, il travaille la finition et le décor des surfaces intérieures et extérieures, sur le mur ou le sol.

Il travaille aussi bien sur chantier neuf que dans la rénovation.


Ses compétences :

Sur les surfaces intérieures, le peintre applique les peintures, papiers peints, vernis, tissus, revêtements en plastique ou en bois.

L'application se fait après avoir nettoyé, poncé, lessivé, décapé les surfaces et réalisé les travaux d’apprêt : enduisage, rebouchage.

Sur les surfaces extérieures, le peintre protège les façades (ravalement, imperméabilisation, étanchéité verticale, isolation thermique…).

Le peintre connaît tous les types de supports et les techniques d'utilisation des différents matériaux et produits. Il se tient aussi au courant des nouveautés tant techniques qu'esthétiques.

Il a le sens des formes et de l'harmonie des couleurs et aussi un bon sens de la communication, car il doit pouvoir conseiller le client particulier ou l'architecte.


Où travaille-t-il ?

Le peintre-vitrier peut travailler :

En entreprise artisanale, où il est ouvrier spécialisé.
À son compte après avoir complété sa formation en gestion, il devient artisan.


Plâtrier Plaquiste : finition technique des surfaces brutes

Que fait le plâtrier ?

Le plâtrier intervient quand le gros œuvre est terminé. Il est le technicien de la finition.

Son rôle est de mettre en place des cloisons de briques plâtrières ou d'éléments préfabriqués. Il applique aussi les enduits intérieurs, créant ainsi des effets de matière ou de crépi.

De la préparation des surfaces à la décoration intérieure en passant par la restauration, le plâtrier exerce bien des talents.


Ses compétences :

Le plâtrier maîtrise les techniques traditionnelles (taloche, truelle…)

Il connaît aussi les techniques nouvelles telles que les machines à projeter.

Le plâtre n'est pas le seul matériau utilisé. Le plâtrier réalise des travaux de décoration : il met en œuvre des carreaux ou des plaques de plâtres, des cloisons alvéolaires, des revêtements en plastique, en métal ou en bois.

Il peut aussi utiliser la technique décorative du stuc : enduit imitant le marbre, qu'on applique sur un mur, une colonne, un plafond et qu'on polit après séchage.

Le plâtrier intervient également pour poser les isolants thermiques ou acoustiques.


Où travaille-t-il ?

Le plâtrier peut travailler :

En entreprise artisanale, où il est ouvrier spécialisé.
À son compte après avoir complété sa formation en gestion, il devient artisan.


Staffeur Ornemaniste : finition esthétique des surfaces

Que fait le staffeur ?

Le staffeur est un plâtrier d'élite.

Son rôle est de réaliser et de poser des ornements décoratifs en staff : moulures, corniches, frises, bas-reliefs, textures décoratives.

Son matériau de prédilection est le staff, un mélange de plâtre fin et de fibres végétales.


Ses compétences :


Le staffeur connaît toutes les techniques et les outils employés par le plâtrier.

Il se doit de bien connaître les différents styles de l'histoire de l'art.

Sur les chantiers de restauration, il sait effectuer des relevés de formes grâce à des moulages.

Pour les chantiers neufs, il sait concevoir des moules originaux.

Le staff est également un matériau d'isolation. Le staffeur doit être en mesure de l'appliquer sur les gaines d'aération et les conduits de cheminées.


Où travaille-t-il ?

Le staffeur peut travailler :

En entreprise artisanale, où il est ouvrier spécialisé.
À son compte après avoir complété sa formation en gestion, il devient artisan.


Serrurier Métallier : menuiserie, ferronnerie, serrurerie...

Que fait le serrurier ?

Le serrurier métallier est le spécialiste des métaux appliqués à la construction.

C'est un professionnel particulièrement complet. Il travaille aussi bien en atelier que sur chantier.

Il forge, ajuste et monte tous les ouvrages du bâtiment ou des travaux publics. Menuisier, il réalise portes, fenêtres, vérandas et verrières en métal...


Ses compétences :

Les compétences du serrurier-métallier sont multiples :

Le serrurier métallier est capable d'aborder la serrurerie, la construction, la menuiserie et la charpente métallique, la décoration, la ferronnerie, et la menuiserie aluminium et PVC.

À côté de l'acier, il utilise des matériaux comme l'aluminium, l'acier inoxydable, les alliages, le cuivre, le laiton.

Forgeron, ajusteur et monteur, le serrurier métallier connaît les techniques de soudure et de pliage de tôles. Il connaît aussi la technologie alu-verre.

S'il est ferronnier d'art, il doit avoir un sens artistique et connaître l'histoire des styles.

Dans tous les cas, il doit savoir lire les plans et les dessiner.


Où travaille-t-il ?

Le serrurier peut travailler…

En entreprise artisanale où il est ouvrier spécialisé et peut devenir chef d'équipe.
À son compte, après une formation complémentaire à la création d'entreprise et à la gestion, le serrurier métallier est artisan ou chef d'entreprise.


Canalisateur : réseaux secs et réseaux d’acheminement de l’eau...

Que fait le canalisateur ?

Professionnel de l’acheminement et de l’écoulement des eaux pour les particuliers ou les collectivités.

Il installe ou répare les canalisations permettant le transport et la distribution de gaz, chauffage urbain, d’eau potable ainsi que les réseaux d’assainissement.

Il utilise des techniques modernes, exerce son métier à l’extérieur.

Son rayon d'action : depuis la source, le captage et la distribution d’eau potable, jusqu’à l’évacuation des eaux usées vers les stations d’épuration et leur retour au milieu naturel : rivières, lacs…


Ses compétences :

Une bonne connaissance des matériaux et des natures des terrains.

Il doit savoir lire un plan et l’interpréter.

Il est habile et polyvalent.


Où travaille-t-il ?

Le canalisateur peut travailler :

En temps qu’ouvrier qualifié dans une équipe.
En entreprise, grâce à une formation complémentaire, il peut devenir chef d'équipe ou conducteur de travaux.


Maçon-constructeur VRD : maçon voirie, réseaux et distribution...

Que fait le maçon-constructeur VRD ?

Il exerce son activité dans des entreprises dont la vocation est de réaliser des travaux de construction et d’entretien des voiries et espaces publics (voies piétonnes, pistes cyclables, trottoirs, aires de jeux, terrains de sports…).

Il participe à toutes les tâches d’un chantier de VRD (signalisation, implantation, pose de bordures et de pavés, réalisation de petites maçonneries…).

Il sait conduire de petits engins de chantier.

Il travaille en équipe, sous la responsabilité d’un chef d’équipe, au contact des usagers et des riverains.


Ses compétences :

Il doit savoir utiliser et mettre en œuvre un grand nombre de matériaux.

Il doit savoir lire un plan et l’interpréter.

Il est habile et polyvalent.


Où travaille-t-il ?

Le maçon-constructeur VRD peut travailler :

En temps qu’ouvrier qualifié dans une équipe.
En entreprise, grâce à une formation complémentaire, il peut devenir chef d'équipe ou conducteur de travaux.
À son compte, après une formation à la création d'entreprise et à la gestion, le maçon alors est artisan ou chef d'entreprise.


X

Résultats de la recherche

  • Aucun résultat...

Dans les formations

  • Aucun résultat...